Mieux comprendre le fonctionnement du microbiote

Kesako?

Le microbiote est l’ensemble de micro-organismes (bactéries, virus, parasites, champignons non pathogènes) qui vivent dans un environnement spécifique. Nous avons différents microbiote dans notre organisme (peau, bouche,  vagin…), mais ici on parle du microbiote intestinal, qui est le plus important de tous. Vous l’aurez compris, comme son nom l’indique, il se situe dans l’intestin grêle et le colon. Nous possédons tous un microbiote unique. Quand nous parlons de microbiote, nous parlons de flore intestinale. Des études ont montrées que nous possédons plus de bactéries dans le tube digestif que de cellules sur notre corps.

Le microbiote se forme dès la naissance, au contact de la flore vaginale par voie naturelle, et influencé par l’air environnant par césarienne. La colonisation bactérienne se fait progressivement. Le microbiote évolue suivant divers facteurs: l’alimentation, la génétique, l’hygiène, les traitements médicamenteux, l’environnement. En grandissant, sa composition se stabilise, mais peut tout de même se modifier suivant le mode de vie adopté.

Nous devons prendre soin de notre microbiote pour qu’il puisse nous protéger de la maladie, des toxines et des métaux lourds, et qu’il puisse également nous donner une bonne santé physique et morale en favorisant la création de sérotonine (un neurotransmetteur). Il synthétise plusieurs vitamines. La vitamine K, B12, la thiamine (vitamine B1) et la riboflavine (vitamine B2), sont produites par les bactéries et ces vitamines transforment les chaines des acides gras en acides gras essentiel. Il permet aussi au système digestif de fermenter les fibres alimentaires et de synthétiser les vitamines essentielles.

Aujourd’hui, nous savons que notre microbiote est un organe essentiel et qu’il ne cesse de travailler. Il lui faut juste du respect et une bonne alimentation. C’est ainsi que nous en retirerons beaucoup de bienfaits pour notre santé, alors que si notre flore intestinale n’est pas suffisamment bien équilibrée, ça agira sur notre moral, notre système immunitaire, notre capacité à résister au stress et la qualité de notre sommeil. Lorsqu’on parle de flore déséquilibrée, on parle de dysbiose. 

plusieurs facteurs peuvent favoriser ce déséquilibre:

  • Toxines, polluants, additifs alimentaires
  • alimentation inadapté, edulcorant
  • stress
  • alcool
  • menopause
  • médicaments
  • sport intense
  • infection  bactérienne

A ce stade, l’étanchéité des cellules de l’intestin est détruite en partie et l’intestin laisse alors passer des substances et des microbes, qui passe dans la circulation sanguine et qui provoque une inflammation chronique, source de problèmes. Il est vrai qu’on se rend pas toujours compte que la plupart de nos problèmes de santé provienne en 1er lieu de nos intestins et de ce que nous ingérons.

Voici un tableau qui vous aidera surement à mieux comprendre ce que vous ressentez:

 symptômes  causes
Je suis tout le temps fatigué(e), Le microbiote permet l’absorption des vitamines et minéraux, surtout magnésium, fer et calcium. Attention donc à d’éventuelles carences.
J’ai des inconforts intestinaux (ballonnements, gaz…) Il y a 2 flores principales: de fermentation (dégradation des sucres) ou de putréfaction (dégradation de protéines). Si l’une ou l’autre domine, il y a production anormale de gaz…
Mon transit est anormalement accéléré ou au contraire très ralenti Le microbiote joue un rôle sur le transit. Il est soit colonisé par un germe pathogène, soit moins diversifié.
J’ai des fringales ou je n’ai pas faim Le microbiote joue un rôle dans la régulation de l’appétit.
J’ai un terrain allergique La flore est en contact direct avec 70% de nos cellules immunitaires et contribue à la régulation de l’allergie.
Je suis tout le temps malade Le microbiote stimule l’immunité générale.
J’ai des troubles de la mémoire, de la concentration La flore équilibrée produit des substances qui favorisent la survie des cellules nerveuses dans les régions du cerveau impliquées dans la mémorisation.
Je suis stressé(e), anxieux (se) Un microbiote “qui va bien” freine la libération des messagers du stress et potentialise l’action des neuromédiateurs favorisant la sérénité (GABA, sérotonine).
J’ai une surcharge pondérale, du cholesterol, du diabète… La flore intervient dans le métabolisme des sucres et des graisses.

Quand les microbes vont mal, cela impact sur tout notre corps.

Les bonnes bactéries de notre microbiote permettent:

  • De dégrader les aliments consommés
  • De protéger notre tube digestif de la colonisation par des bactéries nocives (c’est l’effet barrière). Le microbiote dégrade aussi des toxines
  • D’équilibrer notre système immunitaire (dont 80% des cellules se situent dans notre intestin)
  • De fournir le carburant nécessaire au bon fonctionnement de notre colon.

Par contre, ce qu’on ne sait peut être pas, c’est le lien entre le microbiote, l’intestin et notre cerveau.

Le microbiote pèse à peu près le même poids que notre cerveau, c’est à dire de 1,5 à 2 kg, et se situe dans notre ventre. Il se nourrit de tout ce que l’on mange et si nous perturbons son fonctionnement, ça pourrait provoquer beaucoup de symptômes et de maladies telles que:

  • fatigue, insomnie
  • diarrhée, constipation
  • affections cutané
  • prise ou perte de poids, obésité
  • stress, dépression, troubles du comportement
  • gastro-entérite
  • cancer du colon

Le système nerveux de l’intestin possède 200 millions de neurones, et son rôle est d’assurer la motricité intestinale.  80% de ces cellules nerveuses conduisent l’information de l’intestin au cerveau. Voila pourquoi on l’appelle le deuxième cerveau. L’intestin d’un adulte contient environ 1 kg de bactéries actives sur 400 m² de surface. Une personne en bonne santé possède à peu près 100 milliards de bactéries par gramme de selles.

Le secret: une bonne alimentation

C’est à cause de l’évolution agroalimentaire que nous ingérons des éléments toxiques tel que le mercure qui empêche la transformation correct de notre alimentation, qui ensuite est responsable de l’état de notre flore intestinale, active des enzymes qui détruisent directement la muqueuse et notre tube digestif. A cause de cette perméabilité, des bactéries indésirables s’y introduise et peut avoir de grave conséquences surtout au niveau des organes, comme dans le cas de pathologies cardiaque.

L’alimentation est en grande partie le secret du bon équilibre du microbiote mais il y a d’autres à prendre en compte:

  • faire des exercices physique
  • s’aérer, prendre l’air
  • apprendre à bien respirer
  • bien mâcher ses aliments
  • éviter tout excès
  • prendre des probiotiques (au moins 2 fois par an et plus si nécessaire)
  • Eviter le gluten

Sachez que les excès de sucre provoque une fermentation, les excès de protéines provoquent la putréfaction, et les excès d’acides gras trans ou d’édulcorants provoquent des perturbations de la flore. Il est donc très important de bien s’alimenter afin d’éviter les bactéries indésirables.

Pour le détails d’une assiette équilibré, je posterais un article sur l’alimentation idéale à adopter et je ferais de même concernant  un protocole nutritionnel qu’il faudrait pratiquer chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *